Phrase de Guy A. (Les séparapetistes 2)

Dans une récentre chronique, Steeve Proulx de Voir Montréal, un illustre inconnu malgré qu’il en soit à sa 200e chronique, a parlé de Jeff et surtout le livre de Jean-François Cloutier Jeff Fillion et le malaise québécois.

Mais ce que j’ai retenu le plus dans ce texte, c’est:

Tenez, en janvier 2008 dans le magazine L’Actualité, Guy A. Lepage disait se définir avant tout comme Montréalais et déclarait: « J’ai plus de complicité et d’intérêts en commun avec des gens qui vivent à San Francisco, Barcelone, Stockholm ou New York qu’avec des gens des régions du Québec. »

J’ai beaucoup pensé à cette phrase et à l’intention de Guy A. derrière cette phrase. Mais surtout, j’en suis arrivé à me demander: Comment Guy A. peut demeurer séparatiste avec une telle mentalité? Les gens qui sont en faveur d’une séparation du Québec le sont parce qu’ils prétendent que le Québec est « différent » du « reste du Canada ». Impliquant bien sûr que le Québec est assez différent pour vouloir se séparer, que le « reste du Canada » est un bloc monolithique ou du moins, que les autres provinces que le Québec ne sont jamais aussi différentes entre elles que le Québec peut l’être.

D’ailleurs, un ami avec qui j’avais une discussion samedi soir me demandait: « En dehors de la langue, c’est quoi la différence entre le Québec et les autres provinces? » Et selon moi, la réponse a toujours été que il n’y a pas plus de différences, outre la langue, entre le Québec et l’Ontario, qu’entre l’Alberta et la Colombie-Britannique.

Mais surtout, si Guy A. se sent plus près des New-Yorkais que des gens de Québec, elle est passée où la différence du Québec? Ou serait-ce Montréal qui devrait se séparer pour ensuite se fusionner à New-York et Stockholm?

Ou est-ce que le but de la phrase était seulement d’être condescendant envers les gens de Québec? Je ne sais trop. Ceci dit, sa phrase a ben de l’allure. C’est normal que des gens de grandes villes se reconnaissent plus entre eux qu’avec des gens de milieux plus ruraux. Mais Québec n’est pas rurale, pas plus que Montréal n’est New-York. Et même si on pensait en terme de mentalité, Guy A. est pas très New-Yorkais. Mais bon. Vous en pensez quoi vous?

Publicités

Publié le octobre 26, 2008, dans Médias, Politique. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :