Quand les séparatistes se battent entre eux.

_gl308110902_102
C’est surtout drôle, mais faut expliquer la situation…

On a des séparatistes déconnectés qui se battent avec des séparatistes plus « lucides ».
Un résumé de l’histoire par le Péquiste Paul Journet qui trouve malheureux que le sabotage se fasse à l’intérieur du PQ.

La bataille dure en fait depuis des années. Pour les gens comme Jean-Claude St-André, ni Bouchard, ni Landry, ni Boisclair (qui promettait un référendum le plus rapidement possible dans un 1er mandat) et maintenant Marois ne sont assez séparatistes.

Parce que les chefs du PQ sont un peu plus lucides. Ils savent bien que les Québécois ne veulent pas se séparer, que le taux de séparatistes stagne et que ceux qui veulent la séparation à tout prix est autour de 20-25%. La grosse majorité des Québécois ne veulent pas plus de référendum que d’élections. Preuve que c’est vraiment dur, vraiment l’enfer pour le Québec d’être au Canada. D’ailleurs, ce message de peur ne passe plus.

Les chefs péquistes prient donc à genoux pour l’arrivée du grand jour où les Québécois « verront la lumière ». C’est pas assez d’actions pour plusieurs qui croient que la séparation est en réalité la volonté des Québécois si on leur pousse dans le cul (ou les encule avec?).

Parce que quand on est lucide, le chiffre de 95, c’est une erreur dans l’histoire qui est arrivée grâce au charisme de Bouchard et à une question ambigüe qui faisait que bien des Québécois ont voté OUI en croyant demeurer Canadiens. Faut le faire. Une belle crosse signée Jean-François Lisée.

Si le OUI n’a pas eu une victoire temporaire (un autre référendum aurait reviré ça pas long après) à ce moment, ce ne sera plus possible par le futur. Pas avec la loi sur la clarté. Parce que ce qu’a fait cette loi surtout, c’est l’effet moral sur les gens et les médias. Une question autre que « Voulez-vous que le Québec devienne un pays indépendant du Canada » ne passerait pas. Et avec une question comme ça, les Québécois ne veulent pas se séparer.

Mais quand on est plus ou moins déconnecté, on demande soit un référendum tout de suite, soit on cherche d’autres manières hypocrites de faire la séparation sans passer par un référendum, seulement en gagnant des élections. Une séparation forcée, comme le PQ a fait avec les fusions forcées.Ils savent que le 50%+1 (même si ça n’a pas de sens comme majorité pour séparer le Québec) n’est pas atteignable. St-André, lui, voudrait des « gestes de rupture », une autre façon de faire la séparation forcée. Sans la moindre légitimité. La différence, c’est que St-André veut dire clairement qu’il posera des gestes illégitimes alors que le PQ le fait très lentement de manière hypocrite (l’ADQ aussi dans le fond) avec les demandes en culture, de CRTQ et autres. 

On a tassé St-André pour ses idées radicales et là les jeunes patriotes sont frustrés. Ils se battent donc avec d’autres péquistes. Et le pire, c’est que Pauline Marois a fait ça pour prendre Scott McKay, un gars frustré de s’être fait tasser comme chef du Parti Vert et qui revient donc au PQ. Il avait dit lors de sa défaite que les membres du Parti avaient été immatures. et avait ajouté:

Le parti vert retourne à la case départ avec un chef complètement inconnu du grand public. Je pense que c’est dommage pour la progression du parti.

Il voulait demeurer chef, sinon, il quittait le parti. On peut appeler ça de l’ambition, on peut appeler ça une obsession du pouvoir.

Publicités

Publié le novembre 9, 2008, dans Politique. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :