Les Québécois sont des illettrés économique.

C’est une question d’éducation. Autant à l’école que dans les médias, mais les Québécois sont vraiment des illettrés économiques. Ils ne comprennent simplement pas que l’argent ne pousse pas dans les arbre.

Quand on demande de l’argent pour la santé, elle doit venir de quelque part. Même chose pour les CPE et bien sûr pour une augmentation du salaire minimum.

Le matin de l’élection américaine, 60% des Américains voyaient l’économie comme LA priorité.

Au cours de l’élection canadienne, 27% des Canadiens (incluant le Québec qui baissait la moyenne nationale) affirmaient la même chose, en faisant la 1ère priorité. Mais au Québec, c’était la 3e priorité à 15% derrière la santé et l’environnement!!!

Faut-il alors s’étonner que la priorité en campagne provinciale selon les Québécois est encore la santé, devant l’économie? Et cela avant une récession?

Ça explique aussi comment 87% des Québécois sont favorables à une hausse du salaire minimum à 9,50 $. 87% des gens qui ne comprennent pas ce que ça implique cette hausse.

Normalement, le taux du salaire minimum ne doit pas dépasser 45% du salaire industriel moyen, rappelle l’économiste Pierre Fortin, spécialiste en ces matières. Les hausses annoncées la semaine dernière présument d’une forte croissance du salaire moyen, ce qui semble douteux en période de ralentissement économique.

Le salaire minimum est au Québec déjà parmi les plus élevés en Amérique du Nord. Une hausse allant jusqu’à 50% du salaire moyen est possible, mais au-delà les signaux d’alarme s’allument. Si le salaire est trop élevé, les entreprises freinent la création de postes.

Par exemple, en France, le salaire minimum atteint 60% du salaire moyen; conséquence, le chômage des jeunes y atteint les 20%.

Ce sera donc 18,5% de hausse en 1 an ½ alors que la majorité des travailleurs auront 2% de hausse, 3% pour ceux qui seront « privilégiés ». Il faut donc considérer que:

1) Les employeurs, qui verront déjà leur marge de profits réduite par la récession qui approche, vont devoir couper dans les heures ou le nombre d’employés, ce qui affectera les jeunes, spécialement les étudiants (qui diront ensuite qu’ils n’arrivent plus pour payer leurs frais de scolarité–>En réalité, leur logement et le reste de leur vie étudiant). Avec le marché présent, ça pourrait enlever l’avantage que les employés avaient présentement avec la pénurie de main d’oeuvre.

2) Pour le reste, ça va créer de l’inflation. 95% des employés qui ne sont pas au salaire minimum, qui gagnent 12$-13$-16$-20$ par semaine, vont se retrouvés appauvris devant la hausse des prix à la consommation. Et en plus, ceux qui auront eu cette augmentation au salaire minimum, vont aussi subir l’inflation et se retrouver finalement aussi riches/pauvres qu’avant. Je serais aussi curieux de voir si le % de la population gagnant le salaire minimum n’augmentera pas. Parce que ceux qui gagnent présentement 0,50$ de plus que le salaire minimum à 9$ vont probablement avoir une simple hausse forcée.

Au final, la majorité des Québécois vont se retrouvés plus pauvres après cette mesure interventionniste sur le salaire minimum. La pire mesure annoncée je crois depuis le début de l’élection.

Et 87% des Québécois applaudissent.

N.B. Message aux dirigeants des épiceries MAXI dans l’est du Québec où les employés qui ne sont pas au salaire minimum font présentement la grève.

Réglez vite avant que cette mesure passe officiellement!

Publicités

Publié le novembre 13, 2008, dans Économie, Éducation, Politique. Bookmarquez ce permalien. 5 Commentaires.

  1. Tu gagnes combien de l’heure DooM ?

    Et Pierre Fortin, combien tu crois?

  2. Ton point c’est quoi? Incapable d’argumenter sur des faits économiques?

    Pierre Fortin est un économiste gauchiste, il est en faveur d’un salaire minimum, mais il est quand même lucide.

  3. Je pose simplement une question DooM.

    Ça fait élististe en pas pour rire venant d’un économiste qui doit gagner au moins 5 fois le salaire minimum c’est juste ça que je dis. Et puis ça vient quand même du PLQ cette promesse-là, pas de Québec Solidaire, non?

  4. Pourquoi ça fait élitiste? C’est mal de faire de l’argent? Quand t’es un bon économiste, quand t’as étudié à l’université, c’est ce qui arrive.

    Pourquoi tu ne parles pas des faits, des chiffres? C’est plus facile de questionner le salaire des gens qui disent des choses qui ne te plaisent pas? C’est ce que font les illettrés économiques.

    Et tu as raison, ça vient du PLQ, mais il n’y a pas longtemps, c’était une recommandation de l’extrême gauche de Québec Solidaire d’amener le salaire minimum à 10$ de l’heure. C’est encore leur proposition d’ailleurs. Il vont devoir monter les enchères.

  5. tu sembles oublier que le pourcentage de la population bénéficiant du salaire minimum est très petit (la plupart étant des jeunes). D’autant plus que le fait d’être payé au salaire minimum est, la plupart du temps, provisoire. La hausse du salaire minimum n’a pas un poids aussi considérable que ce que tu sembles croire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :