Plusieurs constats musicaux…

Hier, je vais me faire couper les cheveux chez ma coiffeuse qui est excellente. La première dans ma vie que je suis après qu’elle ait changé de salon tellement elle est bonne. Mais bon, elle s’appelle Claudette, a dans la quarantaine, travaille au Salon Jean-Claude, alors vous avez probablement une idée des goûts musicaux qu’elle doit avoir. 

Durant ma coupe d’hier, joue une chanson d’Ariane Moffat (qui a de plus en plus l’air d’une grosse syndicaliste) que je ne connais pas. Claudette me demande si j’aime Ariane Moffat, je lui dis que pas vraiment et qu’en fait, je n’écoute pratiquement plus rien de musique francophone. Sa réponse?

-C’est pas correct ça!
-Pourquoi? Ils ont seulement à faire de la meilleure musique et je vais en écouter, c’est tout! 

Puis, aujourd’hui, je tombe sur ça…

Plusieurs constats à l’écoute de ce vidéo.

1) La fille au keyboard au début du vidéo… Pffffffffffffffffffffffff. HAHAHAHAHAHA. Ok, moment Ici Louis Josée Houde rions des années 80 qu’on a eu en 90 au Québec.

2) Kathleen… TA! Elle est TRÈS solide physiquement!

3) Sylvain Cossette a déjà été choriste pour Kathleen. Et c’est lui qui vend le plus de disques aujourd’hui au Québec avec un album de covers en plus de se tapper Andrée Watters qui est de 20 ans sa cadette. Tout le monde peut réussir dans la vie! (Et une belle fille dans la fleur de l’âge avec une belle voix peut se retrouver à faire des tounes plates en première partie du show de covers de son chum qui est 20 ans plus vieux et qui a une voix TRÈS ordinaire)

4) Écoutez attentivement les paroles… Rappelez vous comment on a rit de Kathleen, comment on l’a ridiculisé, comment on l’a fait passer comme une conne (c’était l’époque de Piment Fort et des jokes de blondes), etc. Et sérieusement, c’est pas la pire chose qui a été composée au Québec dans les dernières années. On considère Luc Plamondon comme un grand auteur alors qu’il a des textes d’un jeune de 4e année bien moins bon que « ça va bien ». En plus, elle a une voix très correcte. Même une belle voix.

Alors pourquoi on a tant chié sur Kathleen?

Parce qu’elle était belle et blonde?

Parce que sa chanson la plus connue était positive, en opposition aux invitations québécoises à se pendre qui jouent dans nos radios?

Mais surtout, je me rend compte que si le vent coureur en décidait, y’a pas grand artiste au gala de l’ADISQ de la semaine dernière qu’on ne pourrait pas démolir tout autant. Pas grand avec talent supérieur… À Kathleen!!! Damn!

Publicités

Publié le novembre 13, 2008, dans Femmes, Musique, Société. Bookmarquez ce permalien. 4 Commentaires.

  1. Si je me rappelle bien, on riait de Kathleen à l’époque, pas à cause de son oeuvre musicale, mais à cause de l’image qu’elle avait lors d’entrevues où elle ne paraissait pas très intelligente. Ses disques se vendaient bien et n’étaient pas démolis par la critique, il me semble.

    Mais peu importe. Je ne comprends pas trop ton point. Tu trouves que Kathleen faisait de la meilleure (ou moins mauvaise) musique qu’Ariane Moffatt? C’est ton droit et il est probablement partagé par d’autres (mais pas par moi, qui aime bien Ariane Moffatt et qui n’avais jamais vraiment capoté sur Kathleen, sans la détester).

    C’est quoi que tu considères comme de la bonne musique actuelle? Je suis curieux.

  2. Mon point, c’est que ce n’est pas pire. Les paroles de sa chanson ne sont pas plus connes, plus insipides que du Ariane Moffat tiens.

    Et je veux surtout dire que ça ne prend pas grand chose au Québec pour ridiculiser un artiste et du même coup, gonfler la baloune pour un autre. Ce qu’on a justement fait avec Ariane Moffat.

  3. Non, ça prend juste du talent et de l’originalité. La force d’Ariane Moffatt n’est pas tant dans les paroles, mais dans l’exploration musicale et sa façon de trouver de nouvelles manières de créer des mélodies et faire avancer le paysage musical québécois.

    Tandis que Kathleen, c’était juste une chanteuse pop bien ordinaire.

    Je suis d’accord que la machine à hype au Québec est souvent disproportionnée, mais dans le cas d’Ariane Moffatt, on parle d’un succès critique ET populaire, ce qui n’est pas à négliger.

  4. Ariane Moffat, c’est pas du pop? Quelque chose qui dans 10 ans va sonner affreusement vieux et mauvais musicalement?

    Parlant de hype, j’ai vu Daniel Boucher hier à la télé. Il est devenu oublié et Pierre Lapointe est sur cette voie. Ce sera la même chose pour la Moffat.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :