Le « laisser-faire » des Conservateurs.

Là on capote depuis un peu plus d’une journée suite à la mise à jour économique de Flaherty. On prétend que les Conservateurs ne font rien pour l’économie. On voudrait même au fédéral se servir de cette phrase pour faire tomber le gouvernement et en installer un très à gauche et très interventionniste PLC/NPD.  Le danger nous guette!

Repensez aux plans des Libéraux et du NPD en économie. Ça fait peur. Et les Canadiens n’ont aucunement voté pour ça. D’ailleurs, les Conservateurs seraient majoritaires si ce n’était des Québécois influençables qui ont cru les histoires de peur des médias et ont perdu leur vote avec le Bloc. Les autres provinces, n’étant pas victime de tels médias, ont placé les Conservateurs majoritaires. (133/233)

Désolé, je sais, ça fait un peu séparatiste comme discours, mais c’est plus pour dénoncer encore ce que la fermeture sur soi créé au Québec. C’est un autre argument en faveur du bilinguisme, même si on ne sort jamais du Québec de sa vie. Il faut être sujet à des sources d’informations plus variées!!!

Parlant de discours séparatiste, la Pauline en a ajouté dans sa grande sagesse économique:

« Contrairement à ce que font tous les pays, il n’y a rien dans le plan fédéral pour relancer l’économie, c’est une attaque contre les valeurs et les intérêts québécois.

Elle poursuit que l’élection du Parti québécois « permettrait au Québec de retrouver son rapport de force avec un gouvernement fédéral entêté et qui nuit à son développement ».

La vieille rengaine séparatiste qui ne comprend rien de rien à l’économie et qui dit que le fédéral nuit à son développement. Faut le faire quand t’es sur le BS! Aussi, Flaherty a dit qu’on allait enfin rationaliser les dépenses au fédéral, ce qu’on était dus pour faire! En période de grands surplus, on n’a malheureusement pas fait ça et ce n’était pas demandé à cause d’une fausse impression de richesse sur le dos de la population.

La réalité, c’est que les Conservateurs ont déjà posé des gestes et vont en poser d’autres pour l’économie. Ils ne sont pas si non interventionistes que ça. Cependant, ils n’ont pas grand contrôle sur la crise, sur les grands constructeurs automobiles et les autres industries. Mêmes aux USA, on doit revoir constamment des plans de relance assez virtuels. Au Canada, on va y aller au fur et à mesure en allignant nos efforts avec les autres pays du G20.

Voyons si les Québécois, qui se font répéter jour après jour le mensonge comme quoi la crise a été créée par le laissez-faire économique, vont tomber dans le panneau de Pauline et de l’opposition à Ottawa.

Publié le novembre 29, 2008, dans Économie, Politique. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :