Peut-on blâmer l’Ouest?

Peut-on blâmer l’Ouest, ou simplement les autres Canadiens d’associer les séparatistes, le Bloc et le Québec en entier? Bien sûr que non!

Il faut d’abord et avant tout blâmer le Bloc si le Québec est associé à eux et aux séparatistes. Ça fait 10 ans qu’ils disent représenter le Québec, les valeurs québécoises, les intérêts du Québec et autres formules où ils disent parler pour le Québec en entier alors qu’ils ne représentent qu’une minorité.  

C’est eux qui mentent sur l’homogénéité du Québec depuis longtemps. Et les premiers à se faire avoir par ça, c’est d’ailleurs les Québécois.
 
Alors comment blâmer les gens des autres provinces qui font les mêmes amalgames sans être aussi collés sur cette bande de parasites?

Pauline Marois est encore allée dans ce sens aujourd’hui!

«Ce qui me choque le plus, c’est qu’il a voulu régler ses comptes avec le Québec. Mais le Québec s’est levé debout. Pas Jean Charest, qui est resté à genoux. Mais le Québec s’est levé debout pour lui dire que c’est inacceptable ce que vous faites, Monsieur Harper. Et malgré ça, il a persisté, signé et continué»

Mais de quoi parle-t-elle? Quel Québec s’est levé? J’ai entendu des syndicats gauchistes et séparatistes, mais c’est tout.

Et Jean Charest, il est RESTÉ à genoux? Donc la position habituelle des Québécois serait généralement, normalement, à genoux? Dans la tête de qui ça? Aussi, il n’y a que debout et à genoux? Pour moi, comme dans tous les dossiers, Jean Charest a plutôt été bien confortablement assis, les bras croisés. C’est là sa position habituelle. Et ce n’était pas un mauvais choix, le problème est beaucoup plus le reste du temps. Mais Pauline Marois, comme bien des séparatistes, voudrait que si on n’est pas contre le fédéral, on soit à genoux.

Mais nos Péquistes et Bloquistes aiment jouer à la victime et les médias chantent en choeur avec eux. Exemple flagrant dans Le Devoir:

chose certaine elle a alimenté le ressentiment envers le Québec. Ainsi, plusieurs ont écorché les «séparatistes» sur divers forums de discussion, dont bien sûr des blogues conservateurs, mais aussi des sites comme ceux du Calgary Herald, de la CBC, de l’Edmonton Sun, du Globe and Mail, etc. 

La plupart s’en sont pris au Bloc québécois. Un internaute, félicitant la décision de la gouverneure générale de suspendre les travaux aux Communes sur le site du Calgary Herald, a d’ailleurs pressé le premier ministre Stephen Harper de tenir un «référendum» sur la légitimité du Bloc en tant que parti fédéral.

Où est le Québec là-dedans? Je ne vois que les séparatistes et le Bloc. Les Québécois vont encore se faire avoir.

Publié le décembre 5, 2008, dans Médias, Politique. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :