Mélange de petites choses.

1) Deux sondage dont personne ne parle au Québec. Dans le National Post et le Globe and Mail de ce matin. Au lieu, on laisse Gilles Duceppe raconter ses mensonges en disant que les Conservateurs les traitent de noms en cachète alors qu’on a tous vu Duceppe le faire en pleine campagne.  Mais on est bien sûr complaisant avec Duceppe et accusateur avec Christian Paradis.

Maintenant la réalité:                
National Post                                                                                    Globe and Mail
Conservateur 46%                                                                              Conservateurs 45%
Libéraux 23%                                                                                        Libéraux 24%
NPD 13%                                                                                                  NPD 14%
Vert 8%                                                                                                    Vert 8%

Au Québec selon le National Post:
Bloc 37%
Conservateurs 24%
Libéral 21%

NP/G&M
60%/64% des Canadiens sont contre la coalition
54%/55% des Québécois pour la coalition (39% contre)
70% sont d’accord avec la prorogation

Et pourtant Claude Charron et plusieurs autres ont osé dire qu’Harper était sorti affaibli de cette crise créée et préméditée par la coalition.

2) Un update sur le parti d’extrême centre.

3) Le groupe de RP sur Ning.

4) Nourris un cochon et il va venir chier sur ton perron. Un jour les Libéraux vont apprendre.

5) Ygreck est vraiment fort cette semaine.

6) J’adore Rick Mercer. Comme tous les comiques, c’est fort probablement plus un gauchiste qu’autre chose, mais il ne se veut pas trop partisan et assez lucide. Il a très bien résumé la crise dans un texte dans le Globe and Mail. Ce gars-là est capable de géni, mais il m’a surtout rappelé que si la coalition ne s’était pas entêtée, avait simplement fait reculer Harper il y a une semaine, le PM en sortait vraiment perdant. Il avait l’air du gars baveux qui avait reculé, un peu honteux. Au lieu, ils ont été encore plus baveux, ils se sont fait tapper dessus et Harper en sort gagnant. Quelle game de gros égos.

7) Je réalise une chose après cette semaine. Nos journalistes au Québec ont oublié ce qu’ils sont. Ce n’est pas la première fois qu’on le dit, mais normalement, leur job est d’être les chiens de garde de la population, de la démocratie.

Au Canada anglais, même les gauchistes font ça. Ils se mettent avec le peuple pour lever le poing en direction des dirigeants de la nation. Si les dirigeants n’écoutent pas, on les ridiculise.

Au Québec, les journalistes se mettent aux côtés des dirigeants pour dire au peuple ce qui est bon. Et si le peuple n’écoute pas, on le ridiculise, on le traite de noms.

Publié le décembre 5, 2008, dans Internet, Médias, Politique. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :