Ben oui Françoise David est à l’extrême gauche!!!

Je l’ai dit assez souvent, 1, 2, 3, 4, 5 fois et plus, Québec Solidaire, c’est l’extrême gauche. Il semblerait que Françoise David n’aime pas cette réalité. Elle trouve que c’est de la diffamation. C’est mon opinion, mon analyse et j’y ai droit. Sylvain Bouchard aussi. Comme Françoise David a le droit de dire que pour elle, l’ADQ, c’est de la droite rétrograde.

Là on a une histoire concernant un livre de secondaire 4 du cours d’éthique et culture religieuse. Vous pouvez entendre l’extrait de Sylvain Bouchard du 93,3 ici. Les médias ont bien sûr sauté là-dessus pour parler une fois de plus de « radio poubelle ». C’est clair depuis longtemps que l’utilisation de cette expression a été une belle façon pour nos médias de faire de la diffamation à l’époque de CHOI, mais je me suis rendu compte aujourd’hui que ça a aussi servi à moins nommer CHOI Radio X. Malgré tout, c’est un brand name connu partout en province aujourd’hui.

La diffamation des médias aura cependant marché. Les animateurs de la soi-disant « radio poubelle » sont aujourd’hui plus mal vus que des Guy Cloutier ou des Robert Gillet. Voici donc ce que je pense sur cette histoire relativement insignifiante:

1) Le fond du point de Bouchard est bon. Françoise David imagée comme une héroïne de la « justice sociale » n’est rien d’autre que de la propagande. « Heille, la justice, c’est bon! Elle doit être bonne! » Françoise David ne fait pas dans la justice sociale. Les politiques qu’elle prône appauvrissent les gens. C’est ça la réalité. Sauf que la gauche s’accapare le monopole de la vertue. Ils prétendent être pour le progrès, être des progressistes (les gens de droite sont alors rétrogrades) et ils prétendent de la même façon viser la « justice sociale », donc la droite vise l’injustice. Est-ce injuste que celui qui travaille ou qui innove fasse plus que celui qui ne fait rien? La David a cependant droit à ses croyances, mais de reprendre leurs vocabulaire, c’est embarquer dans leur propagande.

Même dans ses combats féministes, entre autres pour le mensonge de l’équité salariale (lien et lien), Françoise David n’a rien d’objectivement exemplaire. C’est quand même 3 pages qu’on passe à en faire une sainte. On cherche à réaliser ce que certains de nos journalistes croient, mais que peu de gens pensent, ce qui veut dire faire en sorte que « tout le monde aime Françoise David ». Alors elle fait quoi dans le livre?

2) Elle est où la diffamation? Y’a pas de raison de poursuite, un mot plus haut que l’autre dans ce que Bouchard a dit. Mais j’imagine qu’il doit y en avoir dans la tête d’une femme qui dit, sans rire, que l’animateur a « pris les jeunes en otages et leur a dit de déchirer sa page« .
 
3) Bouchard sonne toujours aussi fake qu’à l’habitude. J’ai bien de la misère à embarquer dans ses histoires. Il n’a pas l’air d’y croire lui-même. Ni sa coanimatrice Josey Arsenault d’ailleurs.
4) Ça semble déranger beaucoup de gens que ce soit des jeunes de secondaire 4 qui aient été visés par le concours. En secondaire 4, t’as 16 ans? C’est pourtant l’âge que bien de nos gauchistes aimeraient laisser voter les jeunes. (sachant qu’on est plus gauchiste quand on est jeune, qu’on ne travaille pas et surtout qu’on n’a pas de responsabilités.) À 16 ans, tu peux d’ailleurs devenir membre de Québec Solidaire. Mais ces mêmes jeunes seraient pris en otage quand un animateur de radio leur parle? Hmmmm…

Publié le février 2, 2009, dans Féministes, Médias, Politique. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :