3 petits points sur les séparatistes.

Tout d’abord, petit update concernant le dernier billet. Voici l’article dans La Presse de ce matin parlant de l’anglophobie des séparatistes violents. Espérons que ça va faire un peu bouger les choses, créer des réactions. J’aurais préféré que ça sorte lundi, mais bon. On verra. Il faut retirer l’organisation de la Saint-Jean aux groupes séparatistes. C’est supposé être la fête des Québécois après tout. De toutes les langues d’ailleurs et je dirais même que l’anglais a une place de choix dans notre province et spécialement à Montréal, ville bilingue (en réalité, mais officiellement, c’est refusé).

1) Je l’ai raconté 2 fois en ondes, mais juste au cas où vous l’auriez manqué…

Il y a maintenant plus d’une semaine, je m’en vais essayer les frites du coin de la patate. Même si je trouve qu’André est mauvais dans cette pub, il m’aura rappelé l’existance du restaurant et que ça faisait longtemps qu’on n’avait pas parlé au coloré Christian Légaré. Je suis donc finalement allé tester leurs frites (qui sont bien bonnes, ne valent pas nécessairement un grand détour, mais font très bien la job lorsqu’on est dans le coin) et nous avons eu monsieur Légaré en entrevue. Alors peu importe ce que je peux dire, la pub fait sa job quand même. Même quand il est mauvais, André est bien meilleur que beaucoup de porte-paroles.

Mais tout ça pour dire que durant les quelques minutes où j’étais en ligne pour commander (ça roule comme place. Monsieur Légaré ne doit pas être dans la merde), la dame à la caisse a reçu un téléphone et disons qu’elle a été très directe avec la personne au bout du fil et semblait hors d’elle lorsque je suis arrivé devant elle. Je lui ai donc demandé ce qui se passait et elle m’a dit qu’ils recevaient quelques appels d’insultes chaque jours (toujours des 2-3 même personnes… J’ai l’impression que George-Fernand Poirrier est là-dedans) venant de séparatistes qui en ont contre le fait qu’ils aient choisi un fédéraliste qui ne s’est jamais caché, André Arthur. Des termes comme fédéraste reviennent dans le discours.

Sont malades ces séparatistes. Sont drôles, mais sont malades!

2) Ça aussi j’en ai parlé, mais ça vaut la peine d’en laisser une trace écrite aussi. Le dernier plan du PQ, de rappatrier des pouvoirs du fédéral vers le provincial. Leur logique, c’est la décentralisation des pouvoirs, ramener ces pouvoirs plus près des gens. (oui, dans le but éventuel de la séparation, mais tout de même) Pourtant, JAMAIS il ne leur vient en tête de décentraliser les pouvoirs du provincial. C’est sans contredit le niveau de gouvernement le plus centralisé. BEAUCOUP plus que le fédéral!!!

Voici un petit exemple. la ville de Québec voudrait que les commerces du quartier St-Roch soient ouverts jusqu’à 21h cet été, on a quand même investi énormément sur des shows du Cirque du Soleil et de Robert Lepage, alors il faudrait bien que les commerçants puissent en profiter. Mais devinez quoi? Il faut absolument demander la permission du provincial. Une ville ne peut pas décider par elle-même que des commerces sur son territoires peuvent rester ouverts plus tard que la normale. Si vous me demandez, ça devrait être la décision des commerçants eux-mêmes, mais qu’une ville ait à demander au provincial pour cela, c’est complètement ridicule. Et ce n’est qu’un petit exemple. La logique derrière les fusions forcées était que le provincial peut imposer tout ce qu’il veut aux villes.

Il faut parfois donner à l’ADQ ce qui leur revient, c’est le seul parti à parler de décentraliser les pouvoirs provinciaux. Au moins, là-dessus, ils sont conséquents avec leur vision autonomiste.

3) Dans toute l’histoire de la chasse aux anglais à la Saint-Jean, j’ai pu constater une différence entre les jeunes et les vieux séparatistes. Ils le sont pour des raisons différentes, mais dans les 2 cas, ça a un côté sectaire. Pour les vieux, c’est la langue, la haine des anglais, alors que chez les jeunes, c’est la gaugauche.

Né en 1980, je suis pour la souveraineté du Québec, mais ma motivation première n’est pas la préservation de la langue française, même si elle me permet de gagner ma vie. C’est davantage une question de valeurs. Des valeurs de gauche qui ne sont pas partagées par une majorité de Canadiens qui préfèrent la droite de Harper aux idéaux de Layton.

Donc pour les vieux, si tu parles anglais, t’es pas Québécois et pour les jeunes, si t’es pas à gauche, t’es pas Québécois. C’est beau leur Québec.

Publié le juin 14, 2009, dans Médias, Politique. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :