Le sectarisme gauchiste.

Je parlais du sectarisme gauchiste des jeunes séparatistes, mais la gauche est vraiment très présente dans nos médias et se mêle beaucoup de sujets politiques, même quand c’est pas leur rôle.

Un pirate a porté à notre attention un texte de Marc-André Lussier dans La Presse. Le gars est critique de films, mais a décidé de faire une chronique politique. Pour lui, les Républicains sont d’extrême droite et il est impensable de ne pas appuyer les politiques économiques d’Obama.

Voici le texte:

Il y a deux ans, à l’occasion de la présentation d’un film éminemment oubliable en compétition officielle (September Dawn de Christopher Cain), le Festival des films du monde de Montréal a rendu hommage à Jon Voight. J’avais alors pu passer plus d’une heure en tête à tête avec lui. Cet entretien fut pour le moins intéressant, même si je me souviens avoir ressenti un profond malaise. Dès que la conversation débordait du cinéma pour atteindre la sphère politique, plus aucune discussion n’était possible. La vedette de Midnight Cowboy,Coming Home et Deliverance, qui reconnaît avoir épousé des idées de gauche dans les années 60 et 70, se vautrait dans le discours paranoïaque des conservateurs d’extrême droite.

Ses propos étaient tellement grotesques – et déraisonnables – que j’avais choisi d’y faire très peu écho dans mon papier, essentiellement consacré à la carrière cinématographique du papa d’Angelina.

Depuis, Voight a fait valoir ses idées publiquement. Haut et fort. Il a pris position dans la campagne électorale, prédisant pratiquement l’apocalypse si Obama devait sortir vainqueur de l’élection présidentielle. Il en rajoute aujourd’hui en affirmant que les mesures adoptées par le «faux prophète» depuis son entrée à la Maison-Blanche mènent l’Amérique tout droit au désastre.

Je vous épargne les détails de son discours, prononcé lundi à l’occasion d’une soirée-bénéfice organisée par le Parti républicain. Mais en regardant l’allocution dans son intégralité sur YouTube, je me suis franchement demandé si Voight faisait preuve de culot ou d’inconscience. Peut-être les deux…

Comme n’importe quel citoyen, les artistes ont évidemment droit à leurs opinions. Force est aussi de reconnaître que ceux qui adhèrent à des valeurs plus conservatrices sont généralement plus mal vus.

Cela dit, il vient un moment où les convictions personnelles – qu’elles soient de nature politique ou religieuse – entachent la perception que nous avons d’un artiste. Je crains que Voight ait maintenant atteint un point de non-retour. Le «midnight cowboy» a bien changé, en tout cas…

Jamais on ne lirait un texte comme ça sur la gauche artistique. Les Sean Penn et autres qui appuient Cuba et Chavez. C’est fort. C’est très fort. Mais la gauche, c’est le bien alors que la droite… Que dis-je? « L’extrême droite » (la droite n’existe pas pour les journalistes gauchistes, elle ne fait pas assez peur), c’est le mal. Je vous laisse d’ailleurs sur une photo de la manif de la semaine dernière des syndiqués de l’insignifiant Ruefrontenac. Est-ce qu’ils pourraient me dire ce que Quebecor a fait d’illégal?

FTQ-Qcor-bandits

Publié le juin 15, 2009, dans Entertainment, Médias. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :