Finalement, c’est pas terminé.

Bon, après tout, les anglophobes de la SSJBM se font encore sentir.

L’Association culturelle Louis-Hébert, responsable de l’organisation des festivités, annonce qu’elle réintègre les deux groupes anglophones écartés du spectacle.

Ils feront partie des célébrations à condition qu’ils chantent des chansons en français.

Une rumeur veut aussi que les deux groupes devront jouer à genoux et en s’excusant avant chaque chanson ne contenant pas de tamdidelidedam. Tamdidelide-damn! Est-ce qu’on a déjà imposé quoique ce soit à d’autres artistes chantant dans d’autres langues.

Encore cette manie d’imposer, de forcer les gens à quelque chose au nom de l’idéologie. Je crois qu’il était déjà dans les plans qu’au moins 1 des 2 groupes chante un peu en français avec d’autres artistes du show, mais ça devrait justement être leur choix. Que ce soit forcé, encore une fois, c’est plier devant les anglophobes.

Mais pour ces extrémistes, c’est ça le « Québec libre ». Arrêtons de nous en faire croire. Pour ces gens, c’est “tout sauf l’anglais.” Pour eux, la Saint-Jean, c’est la journée pas d’anglais, une journée pour haïr, bannir, s’enfermer et avoir peur. On est loin de quelque fierté que ce soit.

Publié le juin 18, 2009, dans Culture, Langue, Musique, Société. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :