La chasse aux riches.

Al Pacino devilJe l’ai déjà dit, les gauchistes se drappent toujours de belles intentions, de beaux principes, de volontés nobles. On ne peut donc pas les accuser de quoique ce soit. J’ai souvent parlé comment la gauche est bourrée de Jeff Plante (c’est toujours de la faute des autres). Cependant, on découvre, depuis longtemps, que ce n’est qu’hypocrisie, une fausse devanture.

La gauche accuse souvent la droite de faire la chasse aux BS lorsqu’on parle de les remettre au travail. Pourtant, rien de plus gauchiste que de viser à ce que le plus de citoyens possible, collaborent à la richesse collective. Ce qu’on entend souvent comme réponse, comme diversion, c’est que ce sont les riches qui ne paient pas assez d’impôts et que c’est eux qu’il faut attaquer et laisser tranquilles les profiteurs, les fraudeurs du BS.

Et c’est là qu’on voit la vraie volonté de la gauche: La chasse aux riches! Ces mystérieux riches qui ne paient jamais assez d’impôts (même si c’est eux qui paient en réalité pour les services publics en plus de faire preuve de philanthropie comblant bien des lacunes de l’État).

Regardez La Presse de la fin de semaine dernière. On nous annonçait d’abord, bonne nouvelle, qu’il y a de moins en moins de pauvres au Québec. De 1997 à 2008, la baisse a été de 40%. C’est extraordinaire! On devrait s’arrêter là, sourire, être heureux et fêter!

Mais non! Parce que ce n’est pas notre but premier qu’il y ait moins de pauvres. Que plus de gens travaillent, qu’ils participent à la richesse collective, que le taux de chômage baisse…

Mais non! Déjà qu’on vienne nous bourrer en nous parlant d’une tonne de mesures interventionnistes ayant supposément rendu les gens moins pauvres (garderies à 5$, hausse du salaire minimum, etc.). Ce n’est certainement pas l’économie, le méchant capitalisme qui aurait pu causer ça en créant entre autres des emplois. La Presse nous en assure.

Comme d’habitude, on est seulement allés voir des économistes comme Pierre Fortin. Un homme très respectable, mais un étatiste reconnu. Jamais on aurait pensé interroger une Nathalie Elgrably ou un Michel Kelly-Gagnon sur cette question. Où serait l’intérêt? La vérité interventionniste est la seule qui existe non?

Mais le pire, c’est que La Presse regrettait aussi en fin de semaine, dans les mêmes pages que l’article précédent, que les « inégalités sociales » avaient augmenté.

Donc est-ce que la gauche désire sortir les gens de la pauvreté? Mais non! Ils souhaitent avant tout que les riches ne le soient plus! Ainsi, les pauvres se sentiront moins pauvres de toute façon. Coudon, est-ce que la gauche est seulement jalouse?

Publié le août 31, 2009, dans Économie, Médias, Politique, Société. Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. il veulent un pays/province comminuste
    c’est la seule facons que tout le monde peuvent etre égaux
    c’est vers ca que la gaugauche nous ammène tranquillement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :