Fêtons le FLQ et payons pour!

C’est ce qu’on nous a proposé aujourd’hui dans Le Devoir et par les paroles de Bernard Drainville!

bernard_drainville_scandaleTout d’abord, Le Devoir public une lettre d’opinion de personnes qu’il faut watcher à partir d’aujourd’hui assurément. Et c’est des profs le pire. Ils essaient de faire passer le message nationalo-communiste du manifeste du FLQ comme quelque chose qui était un reflet de la population de l’époque. Sont malades! Même l’appel à la révolution (assurément violente) y passe. Les Québécois sont souvent anglophobes, gauchistes, mais y’a un bout! De prendre des extrémistes ultra-marginaux, qui jusqu’à ce qu’ils soient réellement connus pour leurs idées, avaient une certaine sympathie du public, et d’en faire un reflet de la société québécoise, faut être totalement déchaussé de la calotte.

Ensuite, petite touche d’humour, Bernard Drainville a une fois de plus accusé les Libéraux de censurer le Moulin à paroles. Pourquoi? Parce qu’on a osé refuser une subvention de 20 000$ à l’événement. Suivant la logique de Drainville, on va vider les coffres à donner de l’argent à tout le monde voulant s’exprimer en public. Sinon, ce serait de la censure. Après la nationalisation de la culture, on va vouloir nationaliser le message public? Est-ce que le gouvernement va devoir racheter Gesca?

Publié le septembre 9, 2009, dans Culture, Politique. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :