« Vive le FLQ! » Jamais! « Vive les patriotes! » Oui!

Luck FLQIl y avait dequoi avoir honte d’être séparatiste hier. Je ne dirai pas Québécois, parce que les Québécois n’ont pas à se sentir représentés par une sortie de la secte qui fête son jour de l’an en s’imaginant, comme d’habitude, que le cauchemard de la majorité des Québécois est sur le point de devenir réalité.

Ça a fabulé, pour quelques heures que, comme eux, les Québécois applaudissent les passages haineux, anglophobes, communistes, antiaméricains, etc. du manifeste du FLQ. Un groupe aussi marginal que la foule de la fin de semaine l’est aujourd’hui. Mais il demeure que c’est honteux de voir ou entendre cette bande de suceux de terroristes essayant de réhabiliter le FLQ. Ça a applaudit, approuvé, acclamé le contenu du texte. En 2009! Alors qu’il fallait être déconnecté pas juste un peu pour le faire en 1970!

Lévesque devait avoir le goût de sortir de la tombe pour botter des culs d’admirateurs du FLQ hier.

« Nous vaincrons »? Qui ça nous? Car regardez autour de vous, il est là votre « nous ». Un « nous » qui n’est pas québécois, mais bien sectaire et marginal.

On a pu comprendre 2 choses hier. L’oreille séparatiste y était fermée, mais on ne s’arrêtera pas à ça pour avancer et comprendre leur rhétorique trop présente depuis trop longtemps.

1) Dans cette vision séparatiste et très gauchiste de l’histoire, on a compris toute la victimisation québécoise qui subsiste toujours chez certains. Comment ce n’est pas d’hier que les gauchistes, aussi séparatistes, disent que l’argent est sale, qu’elle l’est toujours tout comme le pouvoir. On chie sur tout ce qui accumule l’un ou l’autre ou les 2. Ensuite, on pleure parce qu’on a ni un, ni l’autre, blâmant toujours le criss de bloke, qu’il soit canadien ou américain. Blâmant aussi le franco qui ne s’est pas contenté du « bien heureux les nécessiteux » pour nourir ses enfants et qui ne blâme donc personne. C’est pourquoi depuis longtemps, ceux qui réussissent au Québec sont traités avec méfiance et même avec haine. Ils nuisent à la cause. C’est des gens qui ne sont pas des victimes, qui n’ont pas voulu manger de ce pain noir.

Drapeau de la république du Canada, institué par William Lyon Mackenzie et dont parle Chevalier De Lorimier dans son testament

Drapeau de la république du Canada, institué par William Lyon Mackenzie et dont parle Chevalier De Lorimier dans son testament.

2) L’autre chose, c’est une confirmation. Que les plus grands héros des séparatistes, les patriotes, tel Chevalier de Lorimier, n’auraient pas été dans la foule hier. Son testament, qui a été lu hier par Bernard Landry, est en réalité un texte fondateur du Canada. Cependant, Landry n’a aucunement compris ce qu’il lisait. On a pu entendre:

« tout concourt à ce but, les exécutions mêmes, le sang et les larmes versées sur l’autel de la liberté arrosent aujourd’hui les racines de l’arbre qui fera flotter le drapeau marqué des deux étoiles des Canadas. »

Le but des Louis-Joseph Papineau et William Lyon Mackenzie (grand-père de celui qui devenu notre premier-ministre plus tard), était le même que celui qui animait les George Washington, Benjamin Franklin et autres pères fondateurs américains. Et ce but est atteint depuis longtemps. Les 2 Canadas de l’époque, devenus qu’un aujourd’hui, sont libres de choisir pour eux. Il serait temps d’ailleurs, lors de la prochaine fête des patriotes, d’arrêter de laisser les séparatistes salir par leurs discours, la mémoire de ces héros canadiens.

Car ils ne peuvent être des héros séparatistes, eux qui n’ont jamais adopté le discours défaitiste de ces derniers. Aussi et surtout, c’est eux, francophones comme anglophones, du Québec comme de l’Ontario, qui ont rêvé du Canada fondé en 1867. Il faut même avouer qu’il serait plus logique de les fêter eux, à la grandeur du Canada, plutôt qu’une reine britannique, même si la couronne anglaise n’a pas été aussi mauvaise que certains voudraient le faire croire. Mais à un moment donné, comme tous les humains, les Canadiens avaient droit d’élire leurs représentants et d’avoir un droit de regard sur comment leur argent était géré. D’ailleurs, les séparatistes retardent probablement le jour où le Canada, respectueusement, se détachera totalement de la couronne britannique qui l’a mise au monde.

Donc, après s’être saoulée à l’histoire séparatiste du Québec, c’est le dur retour à la réalité pour la secte. Le lendemain de brosse. Car elle ne peut toujours rester isolée comme les sectes habituelles et malgré leurs efforts pour y arriver, afin de conserver leurs croyances.

J’ai presque pitié.

Ajout:   « On peut être en désaccord total avec ce que ce document a entraîné mais il y a des choses dans ce texte qui restent très vraies. » Luck Mervil Venant d’un gars qui a voté Québec Solidaire, c’est pas si étonnant, mais il est à watcher quand même.

Publié le septembre 13, 2009, dans Politique, Société. Bookmarquez ce permalien. 21 Commentaires.

  1. Moi, sur ces question, j’ai choisi mon historien

    http://ysengrimus.wordpress.com/2009/09/15/about-flq-a-propos-du-flq/

    C’est une simple question d’intégrité élémentaire.

    Paul Laurendeau

  2. Si jamais leur criss de référendum, accompagné d’une question confuse (comme en 1995) et d’un « OUI » de 50% + 1, finit par passer, il ne nous restera peut-être que deux seules dernières options :

    1) Sacrer notre camp dès que possible (NB, NE, ON, ailleurs au pays ou encore aux USA);

    2) Prendre les armes afin de défendre et de préserver les vraies valeurs démocratiques de liberté que ce pays du Canada nous a transmises, et que cette secte raciste, totalitaire et extrémiste veut nous voler.

    À cause de mon âge, je devrai me tourner vers la première option et n’aurai nullement l’intention de véhiculer l’option offensive. Par contre, je ne condamnerai jamais celui ou celle qui envisagera d’opter pour la deuxième… je le considérerai comme un héros.

    Je suis fier d’être Canadien !!!

  3. Wow. Louis Thivierge t’es un vrai caliss d’innocent.

    Sincèrement peu importe l’option, indépendantiste ou fédéraliste, c’est des gens comme toi qu’il faudrait enfermer.

    Criss de cabochon…

    En quoi les souverainistes sont-ils totalitaires en plus? Et quelles sont les valeurs de démocratie que le Canada t’a inculquées?

    -J

  4. Je te comprendrais Louis de partir, cependant, il est vrai que de tomber dans la violence, c’est la game des séparatistes. S’ils crossent pour faire passer la séparation, il devrait être simple de revirer ça de bord.

    Surtout qu’il est pas fait que ça aille où que ce soit un référendum avec une question qui ne mène pas clairement à la séparation.

    Cependant, si les libertés commencaient à être brimées dans un Québec qui se prétend séparé, comme l’ont déjà proposé certains par le passé, là il faudrait réagir fortement.

  5. « En quoi les souverainistes sont-ils totalitaires en plus? Et quelles sont les valeurs de démocratie que le Canada t’a inculquées? »
    Le respect et la liberté d’opinion. T’as pognes-tu?

    « Wow. Louis Thivierge t’es un vrai caliss d’innocent c’est des gens comme toi qu’il faudrait enfermer.Criss de cabochon… »
    Donc, le lendemain d’un OUI falsifié, vas-tu essayer de capturer des fédéralistes et/ou des anglais pour en faire des prisonniers politiques?

    Sérieusement, en faisant une recherche sur GOOGLE, je me suis vite rendu compte d’où tu provenais:
    http://www.cowboysfringants.com/forum/forum_posts.asp?TID=32117&PID=1244584
    http://www.locolocass.net/locoforum/search.php?search_author=JasonUnPeu

    Ton école de pensée se marie très bien avec les site Web de ces BS culturels plates, qui doivent détourner l’attention de leurs disciples vers des forums vu qu’ils ne sont pas capables de faire de la bonne musique actuelle.

    PS Est-ce que ton identification au nom « JasonUnPeu » démontre un jaunisme évident? Quand même curieux pour un type qui semble appartenir à une secte…

  6. Innocent M.Show. Dès 1822 le Parti Canadien (canadien dans le sens de Québécois, et uniquement Québécois Futur Parti Patriote), se battait contre l’Union des Canadas. Même que Papineau est allé a Londre avec une pétition de plus de 80,000 noms contre le projet avec comme argument en poche, la mise en minorité des Canadiens, les vrais, les seuls et unique, les francophones du Bas-Canada, qui, déja a l’époque, était considéré comme peuple unique et distinct. Il n’y a qu’a lire les documents des Patriotes pour comprendre.

    Méchant ignorant. Tu peux bien t’abreuver de radio-poubelles.

  7. Louis, les valises sont en spécial chez Wal-Mart, et en tout temps.

    N’attends pas, car au jour un de l’indépendance, ils vont sentir la bonne affaire et les prix vont exploser. Faut bien te préparer.

    Allez, http://www.Quitterlequebec.com

    Et toi M.Show, t’aimes ca faire allusion a la violence? Hey ben!

  8. Bon! Un séparatiste qui tente de manipuler l’histoire.

    Tu me parles de l’union des Canadas et ce n’est pas ce dont je parle. Ce n’est pas, non plus, ce dont parlait De Lorimier dans son testament qui est très clair.

    Il parle bien d’un pays qui naîtra et où flottera le drapeau aux 2 étoiles, le drapeau des 2 Canadas.

    Pas étonnant finalement que tu utilises des expressions vides comme « radio poubelle ». C’est à ton niveau intellectuel où tout est croyance religieuse et que ceux qui questionnent tes croyances représentent le démon.

    Heureusement pour Louis, vous êtes marginaux et il peut dormir sur ses 2 oreilles car les Québécois, comme les Patriotes de l’époque, ne sont pas séparatistes.

  9. Mon pauvre petit, vous saviez que De Lorimier était aux cotés de Nelson quand il a lu la déclaration d’indépendance du Bas-Canada (Québec) le 28 février?

    En tout les cas, ta dernière phrase démontre bien a quel point tu n’es qu’un ignare. Les Patriotes étaient purement  »séparatistes ». Même si ta thèse des deux Canadas tient le coup sur CE Patriote (et non Le Parti Patriote), il te faudra alors avouer qu’effectivement, ils visaient la séparation politique, (le vrai terme est l’indépendance politique, d’ailleurs il le crie avant de mourir), face au pouvoir politique de l’époque : Londre. Les Patriotes étaient de purs indépendantistes. Ils étaient motivés par les mêmes désirs que les indéendantistes québécois d’aujourd’hui, mais faisaient face a un autre gouvernement omnipotent.

    En parcourant ce blog, on voit bien de quel coté vous logez. Celui des loyalistes.

    De Lorimier crie  »vive l’indépendance » face au pouvoir Britannique. Venez me dire qu’il n’était pas séparatiste, allez, riduculisez-vous devant vos 4 lecteurs.

    D’ailleurs, si vous croyez a votre thèse, vous êtes un séparatiste. Car l’Union forcée de 1840 et l’actuel deal fédératif de 1867 n’est aucunement conforme au modèle républicain. Le Chef de cet état Canada est bel et bien, en 2009, la Reine D’angleterre et a ne pas douter, vous fonderiez en larme a l’idée de lui prêter serment comme le font encore aujourd’hui, nos politiciens et nos nouveaux arrivants.

    Vous croyez vraiment que cela aurait satisfait les Patriotes républicains de l’époque. Vous croyez vraiment que ces rebels logeraient de VOTRE coté, celui des fédéralistes? Vous délirez! Mais ci cela vous fait du bien, je vous encourage a continuer.

    Sur ce, amusez-vous bien sur votre malheureux Blog. Les délires d’adolescent ne me divertissent plus. Parcourir ce blogue fut pénible.

  10. Je voulais répondre, mais tellement d’innepties. Je réitère seulement mon billet. Les Patriotes n’étaient pas de ta race. Est-ce que ça leur dérangerait aujourd’hui que la reine soit le chef d’état « officiellement », je ne crois pas.

    C’était en majorité des pragmatiques, des gens qui se battaient pour l’indépendance du Canada, ce qu’on a justement en pratique.

    Je serais curieux de savoir comment tu peux me traiter de loyaliste… Sûrement, comme je parle plus haut, encore de la victimisation de petit gauchiste.

    Regrettable que vous quittiez mon blogue pour retourner vous enfermer dans votre pensée sectaire avec vos lubies sur les patriotes. Ça aurait pu vous instruire et vous ouvrir l’esprit un peu. Mais j’imagine que pour vous, l’ouverture d’esprit représente une torture insoutenable.

  11. Et je n’avais pas répondu au suceux de terroristes Paul Laurendeau. Un autre à watcher pour qui le FLQ sont des victimes et non des terroristes. Pour qui Laporte a mérité d’être assassiné.

    Pour cette sous-merde, les gestes du FLQ étaient justifiés. Un autre, comme Vengeur qui aime victimiser les Québécois.

    Hey PauPaul, tu peux aller les rejoindre à Cuba si ça te dit leurs délires communistes.

  12. Bien moi, je suis souverainiste et de tendance centre gauche, mais contre la violence du FLQ (bien que pour certaines choses qu’ils défendaient)et contre la petite et basse victimisation générale des québécois.
    Les gens qui m’entourent ont généralement des opinions similaires aux miens.
    Je trouve donc bizzare d’entendre parler de séparatistes totalitaires, crosseurs (à ce que je sache, la crosse est venu du fédéral lors du dernier référendum)et des affaires de prisoniers politiques….c’est pas sérieux, ça….Fait tes valises anyway, Louis! T’es aussi radical que ceux que tu dénonces (ce qui est tellement souvent le cas).
    D’un autre côté, quelle honte d’entendre des souverainistes approuver les gestes du FLQ…pas certaines idées, mais les gestes. Tout combat se perd dans la violence. Une bonne cause devient honteuse lorsqu’on doit tuer pour elle. Je peux à la limite accepter la lutte contre une armé oppressive, mais dès qu’on implique des innocents parcequ’ils ont des opinions différents…la cause va en souffrir terriblement.
    Moi, je suis contre ces gros États fédérateurs qui absorbent les cultures distinctes. Je souhaite autant la libération du Tibet face à la Chine « communiste »(voir capitaliste sauvage), de la Tchéchénie face à la Russie, que la notre et de nombreuses autres. On ne peut défaire l’histoire et retourner au concept de tribu, mais si un peuple veut fragmenter ces gigantesques frontières des gros États et empires qui les absorbent, alors je suis pour.

    Le problème, c’est que les frontières que l’on abolit ne sont pas géographiques, mais tarifaires…C’est ça le capitalisme radicale du néolibéralisme, absorber tout les cultures sous une même tente de commerce et seulement pour celui-ci.
    …..man, je dérape là!
    Bon, finalement, on peut proner la séparation sans être violent, comme le Dalaï lama et Ghandi.

  13. @Benoit Marcotte,

    Tu te dis « centre gauche »; donc, cela signifie concrètement que tu te définis comme un individu gauchiste, socialiste et pro-syndicaliste. Des gens de ton espèce ainsi que les groupes organisés (entre autres tes amis de la CSN) resteront de puissants alliés de la dégradation des finances publiques du Québec en couchant avec les idées dépassées des partis politiques et des centrales syndicales.

    PS Peut-être que des gens comme toi devraient aussi penser à faire leurs valises. Chose sûre : nous n’avons plus besoin des gens déconnectés qui ne font qu’empêcher l’État d’adopter des réformes nécessaires afin de cesser toutes dépenses accessoires avec l’argent de nos arrières petits enfants.

    PSS Ça va être beau et prospère ton p’tit pays lorsqu’il recevra sa quote-part de la dette du fédéral le lendemain de la proclamation. Quand on est né pour un p’tit pain…

  14. Centre gauche = socialiste? Hé, mon ptit Sarah Palin toi la! La grosse connaissance politique, wow!Et bien sûre, il est certain que dans ce cas, je ne souhaite que dépenser inutilement l’argent de mes future petit enfant! Et moi, il faut absolument que je sois à 100% pour touts les syndicats, même les gros sales qui couches avec le patronat…certain, je suis un rouge, bolchévique de centre gauche…

    Et toi le gars de droite, je présume que tu es pour l’élitisme à outrance, raciste, fanatique religieux et que tu rêve chaque soir à brîmer les droits des minorités. C’est ça ton « espèce » comme tu dis si bien???

    Désolé Louis, mais je ne discute pas sérieusement avec des gens comme toi, qui juge et généralise tout, ce qui a pour effet d’abrutir leur pensé. Va chialer dans ton salon, tu n’es visiblement pas capable de faire un débat intelligent, tu es bien trop frustré.
    De l’intolérence et de l’incapacité à comprendre le point de vue des autres, c’est de ça dont on à pas besoin.
    Sur ce, bon délir paranoïaque!

  15. Pendant ce temps, pas un seul commentaire sur la dette et notre situation économique actuelle … Ça veut tout dire sur ta capacité de discuter des vraies choses.

    En parlant de débat intelligent, tu n’as aucune leçon à donner à personne avec tes écrits superficiels et minables: avant de ridiculiser les politiciens américains, commence donc par regarder dans notre cour (ex.: La Marois), maudit anti-américain raciste.

    Ton français écrit est médiocre. Serait-ce la faute de la droite ou encore du système d’éducation québécois? Je te suggère fortement de prendre des cours de français, vu que la loi 101 est plus menacée par tes écrits que par n’importe quel unilingue anglophone.

    Sur ce, je ferme la parenthèse voyant que j’ai perdu assez de temps à répliquer à un pauvre idiot.

  16. Hey les boys! J’ai pas le temps de répondre tout de suite, je suis débordé, mais gardez ça un peu respectueux svp.

    Ben est un vieux chum à moi… On est au Québec, on a tous du monde gauchiste autour de nous. Je me fie sur lui pour avoier écrit quelque chose d’intéressant auquel je répliquerai possiblement demain.

    Mais d’ici là, débattez sur le fond un peu si possible.

  17. Désolé Louis, mais ta première réplique à mon commentaire est un jugement rapide et grossié de ma pensé politique. De plus, elle est hostile et ne démontre aucun intéret à discuter de façon civilisé.
    Tu tentes de m’étiquetter, je te rend la pareille.

    Me traiter d’anti-américain raciste, tu es trop drôle! Premièrement, les américains, ce n’est pas une race. Moi les américains, j’aime bien. J’ai quelques amis américains, et même certains aux idées politiques bien différentes des miennes. Mais nous, on est pas des radicaux intolérants des autres en raison de leurs opinions.
    Finalement, mon premier commentaire traite surtout de la façon de mener un combat de libération, ce qui est en lien avec le texte de Dom. Pourquoi je parlerais de la dette???

    Sur ce, si quelqu’un à des commentaires à faire sur mon premier….commentaire, qui est en lien avec le sujet de Dominique, il me fera plaisir d’y répondre.

  18. @ Dom
    « Hey les boys! J’ai pas le temps de répondre tout de suite, je suis débordé, mais gardez ça un peu respectueux svp. »

    Ouais, désolé dude! J’aurais bien aimé, mais j’écris de quoi sur la libération des peuples et mes opinions sur ce sujet et le gars me traite de ci et de ça en m’accusant de détruire les finances publiques du Québec…

    @Louis
    On ne peut pas être contre la violence du FLQ, mais pour la violence dans le but de reprendre le Québec des mains des méchants séparatistes après un hypothétique référendum gagné. Tu vas la mener contre qui ta lutte armée tu penses? Des souverainistes innocents dont le seul crime à tes yeux est d’être souverainistes? Des politiciens souverainistes? Tu serais exactement comme le FLQ. Et qui va juger qu’il y a eu une hypothétique crosse? Toi? Il y a des inspecteurs internationaux pour ces choses, t’inquiète. Si il y a de la fraude, jamais le Québec ne sera un pays. Mais si il n’y en a pas, vas tu aller contre la volonté populaire et prendre les armes comme un radical du FLQ?
    C’est fou comme les extrémistes de gauche et de droite se ressemble.
    Dans le radicalisme, les pointes de l’arc gauche/droite se touche.

  19. Ouin je relis et Louis, tabarouette, t’es parti sur une dérape. Et je ne dis pas ça juste parce que Ben est un vieux chum.

    Le discours de Ben me semble relativement semblable, pour ce qui est de la séparation, à celui de Sylvain Lévesque que vous entendez une fois de temps en temps sur RP.

    Moi je ne vois pas ça, je me sens Canadien, je ne vois pas tant la différence québécoise en dehors de la barrière linguistique qui est entretenue et nos médias. Selon moi, si on avait des médias plus équilibrés, beaucoup de nos pseudos différences tomberaient. Parce que présentement, quand on donne la parole aux Québécois, malgré la propagande de gauche de nos médias, les Québécois remettent grandement en question le « modèle ». Alors il en resterait quoi si on avait un équilibre? Des médias de gauche et de droite comme en France ou aux USA?

    Mais oui, Ben, centre-gauche c’est un début de socialisme. Surtout que j’ai l’impression que t’es plus de gauche que tu le dis. Pour moi, le centre-gauche, c’est Facal, Dubuc, Legault, Pratte… Je te crois plus à gauche qu’eux.

    Moi je n’ai pas de problème avec le fait de faire tomber les frontières. Toi tu y vois seulement le capitalisme, une bonne chose à mon avis, mais la réalité, c’est aussi une plus libre circulation des gens. Et si ça créé des cultures plus près les unes des autres, c’est pas que mauvais. Mais il va toujours demeurer, peu importe les barrières qu’on fait tomber, les langues qu’on parle, des différences de cultures dans le monde. Il y en a au Québec!!! Parce que le Québec est pas mal moins homogène qu’on voudrait le faire croire!

  20. Benoit Marcotte

    Mon problème n’est pas tant dans les différence culturelles du Québec que dans les différences culturelles/sociales/politiques à tavers tout le Canada (ainsi que touts grands États fédérateurs).
    Je ne crois tout simplement pas qu’un gouvernement central devrait pouvoir diriger un populationn étendue sur une si grande superficie.
    Je ne veux pas parler pour les autres provinces, car s’ils veulent rester ensemble, fine. Mais pour ce qui est du Québec, je crois qu’on finirait par avoir de biens meilleurs relations avec le reste du Canada si nous étions maître chez nous.
    C’est la même chose pour l’Alberta. Cette province est vraiment différente du reste et surtout de l’Ontario, où les décisions sont trop souvent prisent. Ce n’est pas pour rien que le courant de droite de cette province s’est souvent senti alliéné et qu’un certain mouvement de séparation s’est développé. Pourquoi ne pas avoir une relation comme l’UE à la place?
    C’est la même choses quand on regarde les gens du Texas et de New-York. Je respecte le fais qu’ils veulent rester au sein du même pays, mais le fossé entre ces deux peuples va constament s’élargir à chaque fois qu’une élection ne fera pas l’affaire de l’autre.
    En Chine, le Tibet et le Xinjiang n’ont rien à voir avecc le reste de la Chine.
    etc etc etc.
    À part quelques périodes d’exceptions, il se trouvera toujours une partie de la population qui aura un plus gros mot à dire à l’intérieure de si grand pays. Ceci a pour effet de séparer les peuples à l’intérieure de ce pays, bien plus que de les unir.

    Je comprend que même à l’intérieure d’un petit pays, il y aura des différences, mais celles-ci sont bien plus acceptables lorsque nous sommes à quelques heures de routes, plutôt que quelques jours…

    Enfin, c’est ce que je pense. Une union dans le genre de l’UE serait selon moi bien plus intéressante qu’une union fédérale avec un puissant gouvernement central.

  21. Benoit Marcotte

    Moi, Facal, Dubuc et Pratte, je les vois au centre droite. Je présume que ça dépend de où on se positionne sur l’arc gauche droite…

    Je dis que je suis de centre gauche,car je n’ai aucun problème avec le capitalisme en tant que tel. Mon problème avec ce dernier c’est ce qu’il est devenu. Un capitalisme extrème, sauvage qui ne pense qu’à son profit et qui a complètement oublié sa mission sociale.
    Les premiers penseurs du capitalisme nous mettaient en garde contre cette tendance. Selon eux, ceci finirait par provoquer sa perte.
    Les entreprises qui souhaitent tant la mondialisation la souhaitent pour maximiser leur profit au détriment de ce qu’ils peuvent apporter à leur communauté.
    Je n’ai rien contre le fait que les cultures soient plus près les unes des autres et la libre circulation des gens…au contraire!
    Mais la mondialisation dont on parle à pour but de créer la libre circulation des entreprises, ce qui à pour effet l’exploitation et le chantage des entreprises sur les gouvernements. Nos gouvernements à la merci des entreprises, voilà un grand danger que les premiers penseurs du capitalisme redoutaient.

    Enfin, réécris moi ou on s’en reparle. On pourrait toujours débattre de politique par courrier Facebook ou par MSN…parceque là, je suis certain qu’on va dévier du sujet initial. Salut mon Dom!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :