Bon! Finalement, y’en a qui allument!

babyboomJe vous ai parlé quelques fois, ici et ici entre autres, de la propagande de nos médias sur le système étatiste qu’on nous a pondu pour les familles depuis environ 10 ans et les effets que les mesures gouvernementales ont eu sur le nombre de naissances au Québec.

Toujours, je comparais aux chiffres des naissances pour le Québec avant ce fameux système étatiste. Mais depuis quelques jours, on a de nouveaux chiffres pour faire mentir nos défenseurs de l’État-tout-puissant-qui-enfante-les-femmes-par-immaculée-conception. Statistique Canada nous apprend que bien des provinces font mieux que le Québec pour la dernière année et presqaue aussi bien depuis 7-8 ans. Alors, est-ce que les autres provinces envient encore nos garderies et nos congés parentaux comme le prétendait une journaliste il y a quelques mois?

2 chroniqueurs ou éditorialistes ont allumé sur ce fait, soit Pierre Duhamel et André Pratte. Il était temps!

Malgré des efforts colossaux, les données de Statistique Canada montrent que la croissance de la natalité au Québec en 2007 est inférieure à ce que l’on observe dans six provinces canadiennes et inférieure à la moyenne nationale. En apparence, voilà un dur constat pour le Québec qui alloue 1,6 milliard de dollars à un programme de garde à la petite enfance et 1,2 milliard à un programme d’assurance parentale, tous les deux uniques au pays. Statistique Canada constate également que la natalité est en croissance dans plusieurs pays. Il y en a parmi ceux-là qui investissent beaucoup dans leurs politiques familiales et d’autres moins, mais il semble que le bébé est revenu à la mode indépendamment des gouvernements et des continents. -Pierre Duhamel

Il n’est donc pas certain du tout que la hausse du nombre de naissances au Québec s’explique, en tout ou en partie, par la mise en place des régimes de garderies subventionnées et de congés parentaux. Cela ne signifie pas que ces programmes sont inutiles. Simplement, il faut tenir compte de cette incertitude au moment d’évaluer leur bien-fondé, compte tenu de leur coût élevé (plus de 4 milliards par année.) Et il faut prendre avec un grain de sel le pétage de bretelles des politiciens. –André Pratte

Publié le septembre 27, 2009, dans Médias, Politique, Société, Syndicats. Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. ca m’énerve quand on parle du taux de natalité. faudrait jamais inciter la population à faire des enfants. surtout pas augmenter les allocations. je suis jeune pere de famille, le govt doit bien gérer mes argents, cest tout ce que je leur demande. avoir des enfants cest une question de valeur, pas d’économie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :