Combien aurait coûté Québec 2010?

Depuis quelques mois, les médias québécois ont décidé que les Jeux de Vancouver, ça allait être de la marde. Que du négatif alors qu’il y a énormément de positif. Et les Québécois embarquent là-dedans à fond. Lisez les commentaires méprisables sur le blogue de Chantal Hébert.

Des jeux olympiques en pleine ville, une ville extraordinaire d’ailleurs, sur le bord de l’océan, des installations de qualité supérieure, le meilleur village des athlètes de l’histoire, etc. etc. etc.

Mais rien là-dessus. Ici, on nous parle du quartier St-Roch de Vancouver où il y a de la drogue et la prostitution, la température ordinaire qui affecte plus les journalistes que les athlètes, encore la température, les quelques articles négatifs et seulement ceux-là qu’on peut lire partout dans le monde (c’est sûr qu’il y en a comme à chaque olympiques), les manifs de communistes et anarchistes ultra marginaux et les coûts des jeux.

Des coûts qu’on nous dit faramineux! Voyons ce que La Presse nous disait vendredi dernier:

Sites de compétition:  580 millions
Sécurité: 900 millions

Ça c’est ce qui est directement relié aux jeux. Allons dans le plus questionnable comme dépense qu’on met sur le dos des jeux.

Métro entre aéroport et centre-ville: 2 milliards
Agrandissement du Centre des congrès de Vancouver: 883 millions
Réfection route entre Vancouver et Whistler: 600 millions

Total? 7,3 milliards, 30% par BC, 29,1% du fédéral (donc financé par l’Ontario, l’Alberta et le BC) et le reste serait le privé.

Mais combien ça aurait coûté pour Québec? 580 millions, c’est ce qu’ont coûté les installations sportives. Combien ça aurait été pour Québec? Pas d’amphithéâtre, pas de montagne, pas d’anneau de glace longue piste, pas de piste de bobsleigh/luge. Je cherche même où on aurait fait le curling et le patinage artistique en considérant qu’on prend des arénas pour le patinage de vitesse et le hockey. Ça prendrait pas juste un nouveau Colisée, mais 2-3 nouveaux arénas. Facture? Quelques milliards pour ça seulement.

Où aurait eu lieu la cérémonie d’ouverture et de fermeture? Québec n’a pas d’équivalent au BC Place, malgré jusqu’à quel point ce stade est ordinaire. Sur les plaines? En plein air?

Et vous voulez qu’on parle de transports en commun et de routes? Si Vancouver a eu à agrandir son centre des congrès, j’imagine que ce serait la même chose ici. Et quoi d’autre? Parce qu’on inclut ces prix dans le total vancouverois.

On va être clairs sur quelques petites choses:

1) De la neige à Vancouver, il y en a malgré le temps doux des derniers temps. Le problème est plus dans la tête des journalistes que pour les athlètes.

2) Y’a pas de montagne près de Québec qui peut accueillir les compétitions masculines. Il faudrait monter le Massif de 40 à 123 mètres!!! Tout selon si on aurait un passe droit du CIO pour une compétition de moindre qualité.

3) Les Québécois ne paient pas une cenne des jeux de Vancouver. Tout l’argent envoyé au fédéral revient au Québec et même plus. Entièrement pour des investissements, transferts, services au Québec. Donc qui paye? Encore les provinces riches, dont le BC. C’est ces provinces qui feraient la charité au Québec pour des jeux ici.

Les Québécois sont vraiment les pires rednecks du Canada. Une bande de jaloux en plus. On souhaite que ça aille mal. Pas un côté positif ne coule dans les médias québécois alors que y’en a plein. Le pire bout de la cérémonie d’ouverture, c’était le bout québécois avec Garou. NBC a d’ailleurs fait une pause publicitaire tout le long de la prestation. J’imagine que lors des répétitions, ils ont pris cette décision judicieuse.

Ça peut être une bonne idée d’avoir des jeux à Québec un jour, mais les Québécois qui chient sur Vancouver, une ville de toute beauté, sur le bord de l’Océan, ont besoin d’un petit reality check.

Publicités

Publié le février 14, 2010, dans Économie, Médias, Sports. Bookmarquez ce permalien. 4 Commentaires.

  1. Ricardo Montalban

    Carrément sur la coche Doom.

  2. Bravo à Vancouver… Un jour à Québec.

    Mais en plus des redondances dans ce texte, du copier-coller de ce qu’on a déja entendu ailleurs comme discours clientéliste « X », il y a comme une attitude de perdant au « reality check ».

    Ce n’est pas avec cette attitude que le Québec se sortira du marasme « live » et relèvera des défis.

    Entre la « coche » le traitage de noms (eux sont plus « redneck » que nous autres) ou le « chier », je ne vois pas plus d’intelligence et de jugement dans le discours de « M. Doom »

  3. Ah aussi, faudra « updater » tes infos « reality check » « man ».

    Parce que la Fédération internationale de Ski a trouvé une montagne qui ferait l’affaire.

    Mais c’est vrai, t’avais déja baissé les bras, comme un vrai Québécois roseau qui penche au premier souffle de son idole Fillion.

  4. Je vous comprend Martial. C’est dérangeant des arguments lorsqu’on a seulement des phrases vides comme « se sortir du marasme » et « relever des défis ».

    Dépenser des milliards en argent public, ce n’est pas relever des défis, ni se sortir du marasme. Au contraire.

    Pour la montagne, rien de confirmé encore. Je parlais cependant d’une solution qui coûterait cher. On en a trouvé une autre et ce sera le cas aussi pour celle-ci. « plus de 100 millions » pour une piste qui ne pourra servir de centre d’entraînement pour la relève de l’Est du Canada puisque la neige y tombe trop tard dans l’année.

    Mais on peut faire comme vous, faire abstraction des faits et lancer des phrases vides.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :