L’anglophobie de cette campagne… (2e partie)

Depuis quelques années, un mensonge aux fortes odeurs anglophobes fait son chemin sur le net.

Quel est ce mensonge? Que les universités anglophones sont sur-financées puisqu’elles reçoivent entre 25 et 30% du financement alors que les anglophones ne représentent que 6% à 8% de la population au Québec.

Je l’ai constaté pour la première fois sous la plume d’un blogueur particulièrement red/blue neck et anglophobe du nom de Louis Préfontaine. Le gars a même sorti un livre intitulé « Apartheid universitaire« . Le problème, c’est qu’il a fait du chemin dans cette campagne! Non seulement il se retrouve sur le site ridicule liberaux.net, site qui reproche tout et son contraire ainsi que la création du monde à Jean Charest. (Soyons clair, Jean Charest a une longue liste de choses à se reprocher, mais il faut parfois choisir et non pas seulement critiquer pour critiquer sans ligne directrice en plus de reprocher à quelqu’un présent depuis 9 ans ce qui existe depuis 30 ans)

Donc non seulement il est sur liberaux.net, mais il a aussi inspiré la plateforce d’un parti: Option Nationale.

« 3.4 Reverra graduellement le financement des réseaux d’éducation francophone et anglophone afin qu’il corresponde davantage au poids démographique respectif de chaque groupe. »

C’est un parti très marginal, c’est vrai, mais il faut que ce mensonge cesse d’être répété et que ceux qui défendent un financement anglophobe des universités le disent clairement! Parce que voici la réalité:


Sources: 1234567

Je n’ai aucune idée où les anglophobes trouvent leurs chiffres concernant le financement, mais admettons qu’ils sont vrais. Les universités anglophones québécoises reçoivent 27,05% des étudiants universitaires québécois en leurs murs. Je crois qu’on est pas mal dans les chiffres avancés concernant la part du financement qu’elles reçoivent. Pourquoi cela?

Parce que les universités sont financées en fonction du nombre d’étudiants qu’elles reçoivent. Point! La langue d’enseignement n’a aucune importance! Il n’y a AUCUNE discrimination présentement dans le financement universitaire. Mais plusieurs souhaitent qu’on implante une discrimination basée sur la langue et que des étudiants, faisant le libre choix d’étudier en anglais dans une université québécoise, soient pénalisés. Que leur place soit sous-financée. Tout cela par haine de l’anglais et par jalousie que McGill soit notre meilleure université et de loin. Le pire, c’est que la méthode de financement présente a été établie par un gouvernement péquiste!

Publié le août 14, 2012, dans Éducation, Langue, Politique. Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. A person essentially help to make critically posts I might state. This is the very first time I frequented your web page and thus far? I surprised with the analysis you made to make this actual publish extraordinary. Great activity!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :