La fête des Patriotes… La vraie histoire.

Chevalier De Lorimier

Ce n’est pas nouveau que les séparatistes trippent sur les patriotes, mais c’est vers la fin des années 90 que la Société Saint-Jean Baptiste (ceux à qui on laisse encore le soin d’organiser la fête de tous les Québécois, avec des millions en argent public, malgré leur teinte politique rebutant une majorité de Québécois) lance un mouvement pour financer le film 15 février 1839 de Pierre Falardeau et pour une journée fériée en l’honneur des patriotes.

Le film raconte l’histoire de pauvres francophones ayant soif de liberté, mais qui se feront enfermer et exécuter par les Anglais (Britanniques). Le gros de l’histoire est factuel, mais Pierre Falardeau, habilement, a réussi à tourner l’histoire d’une manière à ce qu’on perçoive les patriotes comme des Québécois, que leur quête de liberté soit liée à la séparation du Québec et que les Britanniques soient associés au Canadiens anglais d’aujourd’hui. C’est ce film qui a directement amené la création de la fête des patriotes (le film a été fait en 2001 et la fête a été décidée en 2002).

Le héro du film de Falardeau est François-Marie-Thomas De Lorimier (Chevalier De Lorimier). Et c’est avec son testament, que les séparatistes reprennent encore souvent aujourd’hui sans en reconnaître le fond, que nous pouvons comprendre la vraie histoire des patriotes et ce qui les motivaient réellement. Une phrase importante est toujours ignorée par les séparatistes.

« tout concourt à ce but, les exécutions mêmes, le sang et les larmes versées sur l’autel de la liberté arrosent aujourd’hui les racines de l’arbre qui fera flotter le drapeau marqué des deux étoiles des Canadas. »

On n’en parle jamais ou lorsqu’on le fait, on tente de la discréditer, mais les Canadiens anglais se sont aussi révoltés contre la Grande-Bretagne. Le but des De Lorimier, Louis-Joseph Papineau (qui voulait même, par moment, une annexion aux USA) et William Lyon Mackenzie (grand-père de celui qui devenu notre premier-ministre plus tard), était le même que celui qui animait les George Washington, Benjamin Franklin et autres pères fondateurs américains. Il n’était aucunement question de séparer les anglos des francos, mais de les unir sous un drapeau dans un pays libre de la Grande-Bretagne. Comme le Canada. Le « drapeau des patriotes » que l’ont voit souvent devait en fait laisser place à celui-ci:

Drapeau de la république du Canada, institué par William Lyon Mackenzie et dont parle Chevalier De Lorimier dans son testament

Drapeau de la république du Canada, institué par William Lyon Mackenzie et dont parle Chevalier De Lorimier dans son testament.

Les seuls patriotes séparatistes étaient les frères Nelson et leur entourage, dont Robert Nelson qui s’est pas mal autoproclamé Président du Bas-Canada (Québec) alors qu’il était en exil aux USA. Mais c’était des anglos (et ils étaient marginaux dans le mouvement), donc pas de très bons héros quand tu te bats contre les « Anglais »…

Maintenant vous savez pourquoi la fête des patriotes, ça a du sens pour les Québécois et les autres Canadiens, mais pas vraiment pour les séparatistes.

Ajout: Gilles Duceppe ne comprend pas pourquoi le Canada anglais fête la reine. Les raisons sont pourtant évidentes. C’est une question de racines et de traditions. Comme la religion catholique pour les francophones du Québec. Même si on peut être malhonnête comme Duceppe et n’en retenir que la soumission et les autres côtés négatif. Malgré cela, on porte attention quand le pape dit quelque chose, quand on le change ou quand un Québécois a une chance de devenir pape (vous vous souvenez du Cardinal Ouellet full conservateur, mais qui avait supposément de bonnes chances de devenir pape?)

C’est la même chose pour la monarchie. D’ailleurs, les Québécois aiment bien la monarchie nouvelle avec Kate, William et leurs enfants.

Finalement, il faut s’avouer qu’il serait difficile pour le Canada de fêter les patriotes tellement ils ont été récupérés par les séparatistes. C’est triste, mais il faudrait éduquer ou rééduquer tout le monde sur la vraie histoire avant d’y arriver. Je fais ma petite part à ce sujet.

Publié le mai 18, 2015, dans Non classé. Bookmarquez ce permalien. 28 Commentaires.

  1. Richard Lanoue

    On ne parle pas beaucoup de Luck Mervil en cette journée des patriotes

    Envoyé de mon iPod

    >

  2. Nothing like changing history yet again in Quebec to get what they want. What a backward, know nothing province and unfortunately they never learn. Sad to say the least.

  3. Serge Mémard

    Peux-t-on m’expliquer pourquoi les francos fêtent les Patriotes alors que les anglos ne fêtent pas leurs pendus mais la Queen?

  4. Serge Ménard

    To Brodiexxx, we will never surrender! Live with it!

  5. 1) Les francos qui fêtent les patriotes, je crois que c’est pas aussi clair que ça. Certains Québécois francophones disons. C’est un congé gouvernemental pour la majorité. Point.

    2) En dehors de ceux qui aiment la couronne britannique (c’est le cas de beaucoup de francos à un certain niveau), il y a le fait que la fête des patriotes a été créée par les séparatistes et détournée de son histoire par ceux-ci.

  6. Serge Ménard

    On est tous content du congé mais pour ceux qui connaissent leur histoire, cette journée signifie que la lutte pour l’indépendance se poursuit.
    Pour les anglos, cette révolte, à laquelle participaient des patriotes du haut canada, cette fête célèbre probablement la victoire de l’empire sur la colonie. Faudrait leur demander mais je suspecte que comme beaucoup de francos, ce n’est qu’un jour de congé!

  7. Votre interprétation ne repose aucunement sur l’histoire. Wishful thinking? Ignorance? Malhonnêteté?

  8. C’est un rapport de l’histoire que nos enseignants DEVAIENT biaiser, afin d’haïr plus les englishes… pourtant il y a des englos dans les patriotes… … Attention de ne pas mélanger les anti-Qween, les fédéralistes, séparatistes. Même les USA les gros méchants comme on nous a appris étaient aussi des séparatistes, des anti-Qween… à quand l’enseignement des la VRAI HISTOIRE du CANADA et du Québec… basé sur des faits réels et vérifiables….

  9. Serge Ménard

    Je pose une question simple: pourquoi du côté de Haut Canada, on célèbre une reine qui a fait pendre les patriotes anglos alors que du côté de Bas Canada on célèbre les patriotes comme héros de la liberté! Si vous n’avez pas de réponse, dites-le au lieu de supposer toutes sortes de choses à mon sujet!!!

  10. J’ai déjà répondu à cette question. Et l’ajout de ma réponse à Gilles Duceppe au bas du texte est encore plus détaillé.

  11. Serge Ménard

    Mais on s’en fout de la religion catholique, du pape et des cardinaux. On se contrefout de la monarchie anglaise et de l’accouchement de Kate. Qu’est ce que ça à voir avec les patriotes du Haut et du Bas Canada pendus par les red shirts sur décret royal. En fait je crois que vous n’avez aucune réponse plausible à ma question!

  12. En fait, avec vos « on s’en fout », je crois que c’est vous qui n’avez aucune réponse devant la réalité.

    D’ailleurs, « on » exclue la personne qui parle alors que vous ne parlez que pour vous et clairement pas pour les Canadiens ou les Québécois.

    Comme pour le clergé, l’importance de la couronne britannique ne s’arrête pas au négatif que certains veulent faire ressortir. C’est pas mal elle qui a développé l’Amérique du Nord après la colonie comptoir établie par les Français.

    Pour moi, la royauté, c’est comme les Kardashian. J’en ai rien à foutre dans ma vie. Mais y’en a pour qui ça a un attrait et c’est faux que l’oeuvre commence et s’arrête à la pendaison des patriotes.

  13. Bel effort de désinformation, Doom, mais c’est un peu court.
    Meilleure chance la prochaine fois.

  14. L’extrait que tu mentionnes (les deux étoiles) montrent que De Lorimier dénonce l’objectif des britanniques de créer un Canda qui ne plaît pas à De Lorimier.
    Ton article est de la bouillie pour chats.

  15. Serge Ménard

    C’est bien ce que je pensais: rien à dire. Retirez-moi de votre blogue de désinformation et de tripotage de l’histoire.

  16. Prove me wrong.

  17. HAHAHAHAHAHA! Les 2 étoiles, c’était le but des patriotes. Calqué sur le modèle américain. Et selon plusieurs, avec le but ultime de se joindre aux USA.

    C’était tout le contraire de l’objectif britannique.

    Rigolo, va!

  18. Incapable de prouver que j’ai tort, vous êtes choqué, vous n’apportez rien et m’accusez ensuite de ne pas avoir de contenu parce que vous préférez vivre dans le déni.

    Sauvez vous la queue entre les deux jambes. Bebye!

  19. C’est à toi de prouver tes affirmations floues.
    Surtout que l’extrait que tu donnes montre que De Lorimier dénonce l’objectif de ses ennemis britanniques:
    « les exécutions, le sang … arrosent … l’arbre qui fera flotter le drapeau marqué des deux étoiles des Canadas. »
    Comment peux-tu dire que les « deux étoiles » sont le « but » des Patriotes?

  20. C’est un sophisme: il est difficile de « prouver que tu as tort » car ta prémisse de départ est fausse et elle fausse donc le débat.
    Je soupçonne que tu le sais de toute façon.
    Je ne dis pas que le « drapeau 2 étoiles canada-US » était le but des britanniques, je dis que ce n’était pas le but des patriotes, comme on le voit dans l’extrait du testament, que tu cites maladroitement en appui à TA théorie.
    Ton titre « la vraie histoire » est pour le moins prétentieux, en fait pernicieux et faux.

  21. 1) T’as juste à lire le testament au complet. J’ai mis le lien.

    2) Les Britanniques étaient les ennemis. Pour les patriotes du haut-Canada aussi.

    3) C’est ce que dit De Lorimier. La phrase du sang qui arrose l’arbre bla bla bla, c’est d’ailleurs une phrase américaine. Ça veut dire que les sacrifices payés en valent la peine parce que l’objectif est atteint. Et l’objectif des patriotes étaient un pays indépendant de la Grande Bretagne représenté par le drapeau des 2 étoiles pour les 2 Canadas.

    « Mes amis et mes enfants verront de meilleurs jours, ils seront libres. Un pressentiment certain, ma conscience tranquille me l’assurent. Voilà ce qui me remplit de joie lorsque tout est désolation et douleur autour de moi. Les plaies de mon pays se cicatriseront.

    Après les malheurs de l’anarchie d’une révolution sanglante, le paisible Canadien verra renaître le bonheur et la liberté sur le Saint-Laurent. Tout concourt à ce but; les exécutions même. Le sang et les larmes versés sur l’autel de la liberté arrosent aujourd’hui les racines de l’arbre qui fera flotter le drapeau marqué des deux étoiles des Canadas. »

  22. « Ton titre « la vraie histoire » est pour le moins prétentieux, en fait pernicieux et faux. »

    Mais tu es incapable de le prouver et tu te trouve des excuses pour ne pas le faire. Avec des faits historiques, il est possible de le prouver. Mais il n’en existe pas.

    D’ailleurs, tu comprends mal ce que j’écris. Les 2 étoiles, c’est pour le haut et le bas Canada. Comme chaque État a son étoile aux USA.

    J’ajoute seulement que le but de certains patriotes, comme Papineau, était de se joindre éventuellement aux USA.

  23. Bon…
    Je dis: «Ton titre « la vraie histoire » est pour le moins prétentieux, en fait pernicieux et faux.»

    Tu dis: «tu es incapable de le prouver»
    Je dis: ton texte le prouve lui-même, et je donne des exemples.
    D’abord ton utilisation tronquée de l’extrait du testament.
    Ensuite ton interprétation très personnelle du film de Falardeau.
    Quant aux aspirations étasuniennes de Papineau ou de certains patriotes, je ne sais pas, donne-nous une preuve, c’est toi qui le prétend.
    Ce n’est pas étonnant que les patriotes Québécois se trouvaient des affinités avec les Étasuniens, puisqu’à l’époque ces deux peuples combattaient le même ennemi: l’empire britannique.
    Je voudrais aussi une preuve que les canadiens anglais aient combattu l’empire britannique, mais peu importe: ça ne te permet aucunement d’en déduire des supposées « vraies aspirations » des patriotes Québécois. Sophisme.

    Tu dis: « D’ailleurs, tu comprends mal ce que j’écris. Les 2 étoiles, c’est pour le haut et le bas Canada. Comme chaque État a son étoile aux USA. »
    Je dis: Oui j’avais compris, et je dis et répète que De Lorimier dénonce cela dans l’extrait de testament que tu donnes (pour tenter de prouver le contraire).

  24. Ok, tu ne sembles avoir aucune notion sur les patriotes et tu veux croire ce que tu crois savoir. Have fun! Je ne te ferai pas un cours d’histoire complet. Ce n’était pas le but du blogue qui n’était qu’un complément.

    Tu ne sais même pas que les Américains et les Britanniques n’étaient plus en guerre depuis 60 ans lors de la révolte des patriotes canadiens. Les Britanniques n’étaient donc plus leurs ennemis, mais des partenaires d’affaire comme 2 pays indépendants peuvent l’être. C’est d’ailleurs la grande raison de la fin de la guerre d’indépendance. Pendant la guerre, les échanges commerciaux avaient cessé et les riches britanniques ont demandé qu’on y mette fin pcq ça s’étirait trop. Ce n’est certainement pas pcq les Américains gagnaient les batailles sur le terrain. Les Américains comprennaient donc notre combat, ils étaient un exemple à suivre, certains sont même venus combattre à nos côté, mais ils ne sont pas devenus des alliés.

    Tout ça pour dire qu’on part de trop de loin avec toi. Désolé.

    Je te conseillerais aussi de retourner acquérir des notions de compréhension de texte avant d’approfondir tes notions historiques. Pcq pour avoir ta version ridicule des propos de De Lorimier après avoir lu le contexte complet, faut pratiquement le vouloir!

    Bon travail! T’as du pain sur la planche!

  25. Voilà, on y est: « tu ne peux pas argumenter avec moi car tu es ignorant ».
    Argument classique des désinformateurs.
    Crosse-toi avec ton blog et lâche pas.

  26. J’ai manqué le bout où tu argumentais… Tsé, avec des arguments.
    Bon débarras!

  27. Gilles Roberge

    Allmediacom, oui, Papineau avait des aspirations étatsuniennes.La plupart des historiens le mentionnent. Je trouve que tu a une grande ressemblance avec une grande part des séparatistes qui ne savent pas échanger et qui traite vulgairement tous ceux qui ne partagent pas leur opinion dont la tienne et qui n’acceptent pas la contrariété . Prend la peine de consulter l’histoire et donne nous une preuve que Papineau ne partageait pas du tout le fait de se séparer des États Unis ? Essaye d’être pôli dans tes commentaires , à moins que tu sois trop faible d’esprit.

  28. Gilles Roberge

    Côme tu peux le constater , Allmediacom , j’ai le courage de m’identifier sous mon vrai nom. La très grande majorité des séparatistes avec qui j’échange , adoptent un profil fantôme comme tu le fais toi-même, peut-être par faiblesse d’opinion ou par peur d’être associé à une opinion qui n’est pas sociale , antipathique, agressive , ou désinformatisée…….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :