Où est passé l’appui massif à l’austérité?

Voici un petit montage de bon nombre de sondages qui concernait la volonté des Québécois de couper dans les dépenses (austérité), réduire taxes et impôts, même si ça nous amène à couper des services!

Aussi, encore cette semaine, la tendance semblait partagée envers les employés de l’État dans le combat contre le gouvernement, donc nos poches.

Syndiqués 2015

Pourtant, ce matin, les médias de PKP et Le Devoir publient un sondage de la firme de Jean-Marc Léger, qui siège sur le CA de Quebecor, disant que:

  • 54% (vs 33%) sont contre les mesures d’austérité.
  • 51% (vs 28%) appuient les syndicats vs le gouvernement.
  • 64% (vs 20%) trouvent que le gouvernement gère mal les négos.

Rappelons tout d’abord qu’il a été confirmé ce que plusieurs disent depuis le tout début: Il n’y a pas d’austérité au Québec!!!

Mais après quelques réductions d’augmentations de dépenses et des médias qui répètent le mensonge que c’est de l’austérité, les Québécois seraient devenus contre ce qu’ils n’ont pas connu, même si, de l’aveu même du sondage Léger, ça ne les affecte pas?

Les Québécois appuieraient aussi clairement que soudainement les syndiqués dans leur quête d’avoir des augmentations bien supérieures à ce que les autres citoyens obtiennent?

Les Québécois seraient donc aussi en faveur des hausses d’impôts qui découleraient de fortes augmentations aux syndiqués, mais la priorité #1 au fédéral (53% vs 16% la 2e), c’est des baisses d’impôts.

Les Québécois sont souvent durs à suivre, mais il y a ici quelque chose de louche.

Michel David tente de s’en convaincre, ça sert ses idées, mais je sens qu’il n’y croit pas vraiment:

Il est rare que l’appui aux syndicats soit aussi net : 51 % des personnes interrogées appuient leur position dans la présente ronde, alors que 28 % se disent favorables à celle du gouvernement. […]

Contrairement à ce qu’a toujours prétendu le premier ministre Couillard, la « majorité silencieuse »n’est pas de son côté. Alors que les employés de l’État ne bénéficient généralement que d’une sympathie très limitée, les syndicats ont manifestement réussi à convaincre la population qu’il existe un lien entre le combat qu’ils mènent pour préserver leurs conditions de travail et la lutte contre les mesures d’austérité[…]

Ça s’explique donc comment en réalité?

« Il y a un message clair pour [le président du Conseil du trésor] Martin Coiteux, dit Jean-Marc Léger, président de la firme : les gens ne sont pas derrière lui. »

Tout cela le jour de l’ouverture d’un Conseil national du PQ… Et une journée avant une rencontre de l’aristocratie syndicale de la CSN qui va décider de la suite de sa stratégie pour nous vider les poches au profit d’un groupe privilégié.

Merci Jean-Marc!

Publié le novembre 21, 2015, dans Non classé. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :